Chephren by Chephren in
Star Citizen

Roberts Space Industries , qui n’a jamais rêvé de voler à bord d’un appareil , d’un géant de cette marque. Se posant comme l’un des monolithes du génie spatial RSI propulse l’humanité vers des degrés de possibilités rarement égalés dans son domaine.
Le hall principal s’ouvre sur l’élégant Constellation , un appel au voyage qui se laisse tenter par tant de puissance. Qu’il soit Aquila pour l’exploration, qu’il soit Andromeda pour sa polyvalence ou encore Pheonix pour son luxe. Ce vaisseau est un rêve éveillé pour beaucoup.

Son fidèle et robuste Rover Ursa , nous le retrouvons dans le sous-sol. Prêt à gravir montagne et merveilles pour les plus chanceux d’entre nous.

La salle hologramme nous montre le Constellation Taurus , celui qui manque à cette gamme pour se parfaire. Sa fonction est celle du commerce avec une soute à remplir.
Et qui dit RSI , entend une voix qui lui murmure corvette et vaisseau capital. Ici le Perseus , dévoilé il y a peu , avec son aspect anguleux se dévoile en hologramme.
Évidement la magnifique Polaris et ses torpilles est elle aussi de la partie. Bondir sur sa proie tel le prédateur pour la transformer en une boule de mille feux incandescents. La pureté à l’état naturel du monde.

Le dernier hall de ce salon s’affiche sur le Mantis , véritable fléau des routes commerciales mais aussi de tout individu tentant de prendre la fuite. Son système anti quantum n’a plus à faire ses preuves.


Tout autour un ballet d’Aurora tous aussi intriguants les uns que les autres mais qui ont tous une utilité différente. Disons une variante pouvant intéresser le jeune aventurier qui souhaite se lancer dans l’univers froid de l’espace et qui n’a pas peur de passer les barrières de ses propres émotions pour vaincre les démons qui l’habitent.

+2
Share Post:

Related Posts

No Comments

Leave a Reply