hatalar by hatalar in
Star Citizen

Pour notre second évènement inter-copro, nous voulions remercier les organisations Colossus Transport, Aldebaran, et HiblicH des KB pour leur participation. Belle réussite pour cet évent organisé par notre cher Gneu. Pour en savoir plus, je vous invite à regarder la vidéo. De plus, nous avions un envoyé spécial, j’ai nommé Gashnak qui de sa belle plume vous relate les faits ci-dessous.

Année 2950, Octobre

Le Temple m’a offert une nouvelle mission et je continue de m’y dévouer corps et âme. Notre objectif est de protéger notre Starfarer des pirates pendant que nous nettoyons le secteur. Nous allons une nouvelle fois sur Daymar. Déjà la dernière fois, ils ne nous avaient laissé aucun répit, mais nous nous en étions sortis, de justesse.

Cette fois, l’escorte sera plus grande. Un Vanguard, un Super Hornet et un Gladius dans les cieux. Trois hommes, plus le pilote dans le Starfarer.

Avec notre Starfarer, nous avons pour objectif de nettoyer trois avant-postes et d’empocher le butin. Je me porte volontaire pour m’occuper du premier. Seul.

Nous nous préparons, je vérifie mon armement… Un bon vieux S38 silencieux ainsi que ma nouvelle C54. Un couteau, au cas où … Je me dirige vers le Starfarer, et rejoins les membres d’équipage. A peine rentré, on décolle de Grim-Hex pour se diriger vers notre point d’attaque : Daymar.

Quelques dizaines de minutes plus tard, nous nous posons.

Notre escorte aérienne nous couvre, assurant notre protection. Je sors, seul, armé de ma C54, pour me diriger vers cet avant-poste : Tamdon Plains Aid shelter.

J’avance prudemment, je passe le sas de décompression. Arme levée et aux aguets, je rentre dans le bâtiment. Personne. C’est quoi ce bordel ?!

A ce moment, j’entends dans l’oreillette « les pirates arrivent ! » Je me retourne et d’un coup, je vois un vaisseau tomber, en feu, la moitié de la carlingue arrachée, suivi d’une grosse explosion… Un Vanguard… Putain Dash !

 « Gash, Gash ils arrivent sur toi ! Ils sont deux ! … Attends, trois ! … Non Quatre ! Zbok, va l’aider, vite ! »

Quatre ? Ils sont sérieux là ? Pourquoi j’ai voulu y aller seul… Je respire un bon coup, et je décide de les laisser s’approcher. La porte s’est à peine ouverte que j’appuie sur la gâchette.

Avec Zbok de l’autre côté, ils sont pris entre deux feux. Deux pirates tombent à terre dès les premières secondes. Le sas se referme, me laissant de nouveau en sécurité dans le bâtiment. Voulant créer un peu de confusion, je décide d’aller dedans et de l’ouvrir plutôt qu’attendre. Zbok en a visiblement tué un autre. Je me lève, j’aperçois un pirate. Je presse la détente et je sens mon épaule partir vers l’arrière avec une violence sans nom. Je m’évanouis avant de comprendre ce qu’il s’est passé.

Je me réveille dans le Starfarer. Visiblement, Zbok m’a sauvé la vie. Vive les Medpens, ils faisaient comment les mecs avant…

Il m’explique que j’ai perdu connaissance une petite heure et qu’on part pour le deuxième avant-poste. Et aussi qu’on a les pirates aux fesses, et merde…

Nain décide de partir dans l’avant-poste faire le ménage. Je ne me suis pas encore remis totalement de mes blessures, je décide de rester dans le Starfarer. On se réunit dans la soute arrière afin de sécuriser les lieux. Je me positionne sur les hauteurs pendant que mes trois camarades en bas ouvrent la porte pour sécuriser les alentours.

Un gros bruit de moteur s’approche, un Gladius on dirait ! C’est quoi ce délire ?!

– « A couvert ! Ferme la porte ! Ferme la porte, vite ! »

Ils ne m’entendent plus. Du haut, j’ai vu le carnage. Le Gladius s’est positionné au sol avec sa gatling, et a tiré dans la soute du Starfarer…

« Gash, deux gars sont rentrés »

-« Je suis le dernier Gneu, les gars sont morts. Et puis comment c’est possible ? Je suis derrière et personne n’est passé ! »

« Et merde… On est plus seuls, fait attention à toi et sécurise moi ce vaisseau, je reste au commande »

Je descends dans la soute pour fermer la porte du Starfarer. J’aperçois au loin, Nain qui court vers nous !

 – « Vas-y mon gars, tu peux le faire »

Tu parles ! Une seconde après, il s’écrase au sol… Je n’ai même pas vu d’où venait le tir… Quel carnage…

Je ferme et verrouille la soute, prends mon S38, et me prépare à nettoyer notre vaisseau.

J’avance prudemment, en tentant de garder mon calme. Ce n’est certainement pas le moment de trembler. Porte après porte, couloir après couloir, je sonde les environs à la recherche de nos ennemis.

– « Gneu… ? » […] « Gneu… Bordel réponds ! »

Clan PVP Star Citizen - Piste d'atterrissage sur StarFarer

Et merde… J’ouvre la porte, et sur l’échelle en face de moi, je vois quelqu’un que je ne connais pas ! J’ouvre le feu sans réfléchir. Il chute. Je l’ai tué ?! Hum… Je dégoupille une grenade, histoire d’être sûr…

Trois balles et une grenade, on va dire que la cible est éliminée.

 Je passe devant les couchettes, j’entends du bruit

– « Bordel Dash ! J’pensais que tu étais mort ! »

« J’ai sauté avant que mon zinc se crashe, j’ai fait une belle chute, haha »

– « J’ai plus de nouvelle de Gneu, et il reste au moins un gars dans le vaisseau… Je vais au poste de commandement ».

« T’inquiète, je passe devant »

Nous continuons notre route, sans encombre, jusqu’à notre destination. Il me regarde d’un coup sec. Nous l’avons vu tous les deux, il y a bien quelqu’un là-dedans, et ce n’est pas Gneu.

Dash ouvre la porte, tombe par terre aussitôt. Et merde… Bordel ! J’ouvre la porte à mon tour et presse la gâchette …

Bref, on a perdu.

4+
Share Post:

Related Posts

No Comments

Leave a Reply