Chephren by Chephren in
Star Citizen

Anvil Aerospace démontre sa présence au salon dans les halls en commençant par l’un de ses produits phare.
Le Carrack siégeant fièrement paré à partir dans sa quête des étoiles et de l’infini. Véritable maison comme le marketing nous le martèle, pour l’explorateur et son équipage, l’aventurier et sa panoplie qui va avec. Sans oublier son fidèle destrier Pisces qui le suit partout où il va.
Le Hall principal continue de se parer avec des modèles non moins exemplaires. On peut citer le Hawk dont les chasseurs de primes en herbe se raviront de son agrément. Le Hurricane et sa tourelle dévastatrice, vaisseau qui ne tarit pas d’éloges lors des interventions musclées. Le Arrow qui comme son nom l’indique est prêt à transpercer l’ennemi avec son agilité et enfin le Gladiator prêt à vrombir et lancer ses torpilles dans l’arène.

Nous trouverons dans le sous-sol un camion autant insolite que dangereux , il s’agit du Ballista , lanceur de torpilles et de missiles , il est muni de double quadri canons , il ne vaut mieux ne pas le mettre en rogne celui-là.


La salle hologramme ne se dote que d’un patron. Le Crucible , vaisseau de réparation , est ainsi exposé pour nos mirettes.
Passons aux deux autres salles.


Allons à la salle des Hornet.

Que serait Anvil Aerospace sans ses Hornet. Tellement éprouvés et utilisés qu’il est inutile de les présenter et pourtant leur efficacité n’est plus à prouver. Notons la présence du F7A tout de même, modèle militaire non disponible à la location pour des raisons logiques de sécurité mais qui a toutefois l’audace d’être exposé. Merci au fabricant de nous laisser toucher des doigts les passionnés que nous sommes ce beau spécimen. Et ce ne fut pas la seule surprise. Dans la salle suivante une autre créature nous attendait.

Le Hall suivant accueille un F8 , un F8 rien que ça. Imaginez notre émerveillement en voyant ce bijou ainsi dévoilé pour nos yeux ébahis. Lui aussi reste bien entendu non louable et qu’à titre d’exposition mais cela fait bien plaisir de le trouver ainsi et de pouvoir lui tourner autour.


Nous retrouvons aussi un Terrapin , puisse-t-il toujours nous montrer la voie dans les ténèbres de l’espace.
Au centre de salle , une Valkyrie prend place , une belle dame bien accompagnée. Toujours aussi charmante et prête à montrer les crocs pour défendre sa précieuse cargaison.

+1
Share Post:

Related Posts

No Comments

Leave a Reply