Chephren by Chephren in
Universel

 Tout commença par une explosion.

L’univers entier fut créé par le fracas et l’invraisemblable rencontre entre les atomes faisant la fondation même de ce qui est. La beauté même de la vie à l’état pur n’est que le résultat d’un chaos engendré par un Cataclysme merveilleux.

Il ne peut y avoir d’histoire aussi simple que celle-ci. Les esprits ont juste oublié. Trop occupés dans des existences futiles sous une férule embourbée par des notions abstraites.

Je serais présomptueux de m’annoncer comme un guide. Le groupe qui m’accorde sa voix, est constitué de personnes qui comme moi ont vécu leur existence dans cette trame parasitée par des préceptes infondés. Il suffit juste d’observer pour se rendre compte que la beauté a disparu de ce monde sous contrôle constant.

Car oui tout est contrôle. Nous inventons des mots tous les jours pour hiérarchiser et supprimer l’évolution même de notre entité. On nous dicte ce que l’on doit ressentir à quel moment de notre de notre journée, de notre semaine, de notre vie !

Nous naissons, nous arpentons le chemin tracé par nos pairs, parfois sans même nous en rendre compte.

Le but étant toujours le même, notre propre perte dans l’abîme de la médiocrité. Et pourquoi ? Pour que l’Élite gagne toujours plus ? Pour un pseudo confort ? Au détriment de ce qui fait de nous ce que nous sommes.

Bien sûr pour le comprendre, il faut avoir vécu. Quel que soit l’azimut, l’expérience apporte son lot de malheur et de souffrance.

Elle permet d’ouvrir l’esprit ainsi que d’apporter la raison à ceux qui savent l’écouter.

À nous de trouver la volonté qui suffit pour savoir sonder notre cœur.

En chacun de nous le feu brûle. Je ne fais qu’attiser la flamme pour montrer la vérité au grand jour.

La seule façon de faire éclater le bijou que nous accorde la vie, passe par l’effondrement de nos doctrines si bien apprises pendant ces millénaires d’abrutissements systématiques.

Dans le Chaos, tout est vrai, tout est éclairé par l’infini absolu. Tout s’entrechoque, tout est possible, le vide et le silence dansent avec l’assourdissant et l’éclatant.

Les gens qui me suivent n’ont pas eu besoin de cours sur la vie. Il suffit de s’arrêter un moment dans la courbe de son existence et d’observer le combat qui se déroule contre sa propre nature. L’illogisme saute aux yeux. La manipulation sociale et sociétale est prédominante dans toutes les strates qui nous entourent. Les inégalités, le nivellement par le bas, le pillage de nos ressources matérielles et intellectuelles, être réduit à l’état de statistique …

Soit nous continuons à suivre comme des animaux vers la fatalité de l’abattoir, soit on s’élève vers un dessin bien plus grand, bien plus noble et plus profond. Il est facile de prêcher des convaincus, plus difficile d’ouvrir les yeux des aveugles qui souhaitent baigner dans leurs propres ignorances. Souvent par fainéantise. Ils ont tellement l’habitude qu’on leur dise quoi penser.

J’interviens à ce moment précis ; certains penchent vers le pacifisme ou les manifestations passives alors qu’il suffit comme toujours de continuer sur ce qui est et qui a toujours été.

Quand nous venons au monde c’est en criant, quand la vie apprend son chemin, c’est en se battant. Quand l’univers devint symphonie, il le fit par la plus grande explosion jamais conçue. Sans désordre, l’évolution même est remise en cause.

Il suffit d’observer le monde pour en trouver la faille.

La machine infernale censée diriger nos pas, étant contre nature, est par définition pleine d’imperfections. Il suffit de trouver le rouage à éventrer pour qu’elle tombe en morceaux. L’effondrement instaure le climat chaotique dans lequel l’équilibre naturel des choses revient à son état primordial.

Notre arme est le Cataclysme.

1+
Share Post:

Related Posts

No Comments

Leave a Reply